07 69 71 68 92 laurence.bessin@gmail.com

NeurOptimal® : la solution spécifique de neurofeedback dynamique

Les fondements et spécificités de la méthode

NeurOptimal® est la solution de neurofeedback dynamique conçue et crée par Val et Sue Brown. C’est une solution unique et spécifique.

 

Les fondateurs de NeurOptimal®

LaurenceBessin Neurofeedback Lille Fondateur de Neuroptimal Val Brown
LaurenceBessin Neurofeedback Lille Fondateur de Neuroptimal Sue Brown
Val et Sue Brown sont deux psychologues cliniciens américains. Ils ont de larges connaissances et compétences dans le domaine du neurofeedback mais aussi en psychologie phénoménologique, mathématiques, traitement du signal, informatique et neurologie.

Ils fondent Zengar Institute en 1996 et commencent par inventer leurs propres protocoles utilisant des systèmes de neurofeedback existants. En 2001 ils créent leur méthode spécifique. Cette méthode initialement appelée NeuroCARE a été rebaptisée NeurOptimal® dans ses nouvelles versions.

Ces éléments différenciants font le succès de leur méthode, reconnue depuis plus de 18 ans.

 

Quels éléments différenciants pour NeurOptimal® ?

La différence fondamentale du neurofeedback dynamique NeurOptimal® par rapport aux autres méthodes de neurofeedback dites « classiques », réside dans l’abandon des mesures comparatives. En effet, les autres systèmes comparent le cerveau qu’ils souhaitent réguler à un cerveau dit « normal » alors que NeurOptimal® ne cherche pas à savoir si le cerveau est « normal » par rapport à une norme de référence, ni à lui imposer de rentrer dans une norme, encore moins à lui imposer des régulations visant à rétablir une soi-disant « normalité » mais aussi potentiellement provoquer des effets indésirables.

Le neurofeedback dynamique NeurOptimal® s’intéresse uniquement à la variabilité des valeurs de l’activité cérébrale, le temps de la séance et pour la globalité du cerveau. Ainsi, il analyse l’activité électrique cérébrale pendant les 33 minutes de la séance, afin de détecter les grandes variations d’intensité et de les signaler en temps réel au cerveau, par le biais d’un feedback : microcoupures du son.

Le neurofeedback dynamique NeurOptimal® s’appuie sur le fonctionnement habituel, naturel et hors mode cognitif du système nerveux central à l’instant T : il analyse des informations sensorielles reçues, il renvoit des microcoupures du son et laisse le cerveau faire ses prises de décision et exécuter la réponse qui lui semble adéquate. C’est le même phénomène de régulation naturelle qui se passe, par exemple, lorsque la température de notre corps varie ou que notre niveau de sucre augmente et que notre corps lui même s’ajuste et se régule pour compenser et retrouver le bon équilibre de fonctionnement. C’est pour cette raison qu’il n’y a pas d’effets secondaires, le processus se déroule au niveau inconscient et ainsi il n’est pas nécessaire de revivre une situation, la personne est passive !

NeurOptimal® est arrivé en France en 2004 et à ce jour on compte plus de 500 praticiens, ce qui est encore peu par rapport à l’Amérique du Nord (Etats Unis et Canada).

Dans le monde, on compte des millions d’heures de séances réalisées sur des millions de patients par plusieurs milliers de praticiens !

LaurenceBessin Neurofeedback Lille Un équipement Neuroptimal pour l'entrainement du cerveau

L’histoire du neurofeedback

 

Les fondements du neurofeedback

Les fondements du neurofeedback sont nombreux et remontent loin…

Tout commence fin du XIXème siècle, lorsque le médecin britannique Richard Caton constate la liaison entre l’activité électrique du cerveau et l’activité mentale chez les animaux.

 

Les premiers électro-encéphalogrammes

Dans les années 1920 ont lieu les premiers électro-encéphalogrammes humains et le neuropsychiatre allemand Hans Berger pose déjà les hypothèses qu’il existe une relation entre certaines variations anormales du signal électrique émis par le cerveau et des désordres cliniques.

LaurenceBessin Neurofeedback Lille histoire du neurofeedback Hans Berger

Hans Berger dans son laboratoire (Avril 1929)

 

L’accélération du neurofeedback

A partir des années 1970, les recherches, découvertes et expérimentations autour du neurofeedback s’accélèrent, principalement aux Etats Unis :

  • En 1971, Barry Stermande l’Université de Los Angeles utilise le neurofeedback pour réduire avec succès le nombre de crises d’épilepsie chez des sujets humains.
  • Dans les années 1990, deux professeurs en Psychologie, Eugène Peniston et Paul Kulkosky, définissent un protocole de Neurofeedback (NF) spécifique pour traiter le stress post-traumatique des vétérans du Vietnam et quelques années plus tard utilisent ce protocole avec d’autres vétérans devenus alcooliques… ces deux protocoles sont un succès et initient le développement de l’usage du neurofeedback pour une diversité de troubles.

C’est durant cette période que furent conçus les premiers équipements de neurofeedback informatisés.

 

Et le neurofeedback aujourd’hui…

Aujourd’hui les applications du neurofeedback sont multiples et les modalités de mise en œuvre sont très diverses. Les systèmes d’ancienne génération, plutôt complexes, encore utilisés par des médecins neurologues ou psychiatres en centres hospitaliers spécialisés pour traiter des symptômes spécifiques cohabitent désormais avec des systèmes de nouvelle génération (largement automatisés et beaucoup plus sûrs) pour entraîner le cerveau à mieux fonctionner. La solution NeurOptimal®, qui vient du Canada, fait partie de cette seconde catégorie et c’est avec elle que j’ai fait le choix de travailler.

Quelles sont les spécificités de la solution NeurOptimal qui en font son succès depuis plus de 17 ans ?

 

Consultez aussi les rubriques suivantes :

La neuroplasticité

Lorsque l’on parle de neurofeedback dynamique et de NeurOptimal® il est essentiel de parler de la neuroplasticité.

Chaque cerveau est propre à chacun car chaque personne à son histoire, son vécu, son degré de plasticité et ses limites. Mais il y a toujours pour chaque cerveau un niveau de plasticité évident, qui lui permet d’apprendre, de modifier ses connexions neuronales, de se réparer, de trouver tout chemin de fonctionnement adapté à ses besoins notamment lorsque qu’un handicap est avéré ou que des zones sont lésées.

C’est cela la neuroplasticité… et on en parle de plus en plus principalement grâce au développement des recherches et études en Neurologie.

Il y a encore 20 ans, en études de médecine, le dogme était que les neurones ne poussent pas, ne se régénèrent pas. Ce n’est donc que depuis peu que l’on enseigne aux internes en médecine que le cerveau est plastique et peut tout au long de sa vie créer de nouvelles connexions neuronales ou renforcer des connexions affaiblies par le temps.

Le neurofeedback dynamique NeurOptimal® s’appuie sur cette plasticité naturelle de chaque cerveau et va jusqu’à la renforcer.
Grâce à des séances de neurofeedback dynamique, une dynamique de changement se met en place et le cerveau change.

Le cerveau, lorsqu’il est dans un mode turbulent, dépense beaucoup d’énergie à reproduire les mêmes schémas (typiques des phobies ou de la dépression). Mais dès que le cerveau est mieux régulé, le cerveau revient plus facilement dans le présent et il a moins tendance à s’enfermer dans des schémas répétitifs et ainsi il fonctionne mieux.

Sites utiles, vidéo, retours d’expérience

NeurOptimal®

NeurOptimal® est utilisé à travers le monde entier par des organisations, des professionnels mais aussi en entreprises ou par les familles directement pour un usage à la maison. Ensemble ils forment une communauté très unie couvrant plusieurs continents.

Zengar Institute est à l’origine de NeurOptimal® et s’engage à offrir un soutien exceptionnel pour tous ses utilisateurs, ainsi qu’un investissement continu dans la recherche et le développement pour pérenniser l’avenir de sa solution.

Site : https://neuroptimal.com/

Vidéoexplicative de NeurOptimal : https://www.youtube.com/watch?time_continue=4&v=qg1BfBMl0SE

Vidéos

Qu’est ce que le Neurofeedback Dynamique NeurOptimal®

Vidéo de Perrine Jeangirard – formatrice, psychologue et praticienne Neurofeedback Dynamique / https://neurofeedback34.fr/

Performance individuelle et collective : tous les bienfaits d’un entrainement cérébral pour les équipes sportives… 

Vidéo de Aude Bottero – Tool It Yourself Annecy / www.toolityourself.com

NeurOptimal® :  « c’est aussi un petit miracle »

Vidéo de Perrine Jeangirard – témoignage inspirant du Dr Alexandra Jouan

L’entrainement cérébral dans les arts martiaux et les sports de combat 

Vidéo par Najiba CHAFIKI – Institut Français du Neurofeedback / https://reguletoncerveau.com/

ADNF

Association pour la Diffusion du Neurofeedback en France

Site : www.adnf.org

Chaine Youtube de l’ADNF : https://www.youtube.com/channel/UCiJPxp0YH7ac4_eDM5CkpLg

 

Articles

6 règles d’or pour bien entretenir votre cerveau à fabriquer de nouveaux neurones

Corinne Fournier – Institut Neuroker

L’Institut Neuroker de Corinne Fournier a formé plus de 550 personnes jusqu’en 2017 à l’Approche Humaniste du Neurofeedback Dynamique, accessibles à tous.

Ces formations sont issues de l’expérience de Corinne Fournier, praticienne depuis 2005 et formatrice depuis 2007. Cette expérience lui a permis de déterminer ce qui était essentiel de transmettre aux praticiens pour qu’ils sachent créer les conditions les plus favorables à l’efficacité des séances.

Son livre : le premier livre sur le Neurofeedback Dynamique et la méthode NeurOptimal®

« Des problèmes très variés peuvent affecter notre cerveau et notre corps. Insomnies, stress, manque de concentration, mauvaise estime de soi, dyslexie, hyperactivité, phobies, dépression, épilepsie, autisme, Parkinson, douleurs, addictions… Mais si nous, êtres humains, continuons à nous développer sur Terre, c’est parce que notre cerveau sait se réguler. Il est à la fois robuste et flexible, et sait réguler sa plasticité d’une manière durable. La méthode NeurOptimal permet d’accéder aux formidables capacités autorégulatrices de notre cerveau et donne des résultats inespérés : elle détecte les dysfonctionnements, en informe le cerveau et lui permet de s’autoréparer. Dans cet ouvrage, Corinne Fournier et Pierre Bohn décrivent dans le détail cette méthode particulière de neurofeedback, initiée en Amérique du Nord mais qui connaît actuellement un fort développement en France et en Europe… »

LaurenceBessin Neurofeedback Lille le livre de Corinne Fournier sur la régulation de notre cerveau